A propos du colloque « Expositions et Musées Missionnaires » à Lyon du 27 au 29 novembre 2019

Le colloque organisé par notre amie Laurick Zerbini et plusieurs établissements universitaires et de recherche (Lyon2, Lyon3, CNRS) a été exceptionnel à plus d’un titre. D’abord, le sujet : retracer la genèse des rapports entre les missions et le patrimoine africain (capturer, dépouiller, partager, disait abruptement le sous-titre). Ensuite, le croisement, nécessaire mais rarement réalisé, entre plusieurs disciplines : anthropologie, histoire des religions, histoire de l’art. Enfin, son caractère international, associant des experts du Nord (Europe, Etats-Unis) et du Sud (Brésil, Afrique du Sud, Afrique de l’Ouest), l’ensemble des contributeurs(trices) s’exprimant en français !

Pas moyen bien sûr de résumer un colloque aussi riche, constitué de 26 interventions (dont 10 d’Africains), opportunément découpé en 3 thèmes  permettant de poser (et de répondre pour partie) à des questions fondamentales. Quels liens , quelles tensions entre rôle missionnaire et rôle ethnographique ? Quels processus de sélection, collation, »mise en scène » des objets ? Quels rapports entre musée et colonialisme ? Quelle muséographie adopter, et que faire maintenant de ces objets ? De nombreuses études de cas détaillés, dans différents pays, ont abordé ces questions. Des exemples d’objets et d’expériences muséologiques ont été présentés. L’inévitable question de la restitution a été débattue, avec l’actualité de la cérémonie toute récente autour du sabre de El Hadj Omar.

Un ensemble d’apports rigoureux et diversifiés, qu’un ouvrage issu du colloque permettra de mettre entre les mains des personnes intéressées, qui sont nombreuses, en France et à l’international. Nous vous informerons de sa parution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *