Résonances Amérindiennes

Le programme spécial pour l’ACAP préparé par l’Association BIB A DOM (Bibliothèque à Domicile) a rencontré un franc succès le 20 janvier 2022 à la galerie L’Oeil Ecoute.

Ce choix de textes, anciens ou récents, cherche à évoquer la condition et les coutumes des indiens d’Amérique dite Latine, depuis l’époque de la « Conquête » jusqu’à nos jours. Les extraits lus sont traduits pour la plupart de l’espagnol ou de langues indiennes. Continuer la lecture de « Résonances Amérindiennes »

« Les Masques Africains » de Pierre Boutin

Le livre « Les Masques Africains, essai de classification des formes masquées africaines et taxinomie des appellations » de Pierre Boutin, publié aux éditions Campus Ouvert avec le soutien de l’Association des Amis des Cultures et Arts Premiers est déclaré sur le site de la BNF : https://nouveautes-editeurs.bnf.fr/annonces.html?id_declaration=10000000708161&titre_livre=Les_masques_africains

 

Continuer la lecture de « « Les Masques Africains » de Pierre Boutin »

Nos rencontres du 16 septembre : Des masques et des masques …

Le 16 septembre à la Galerie L’œil Ecoute, Lyon 69005, nous avions deux objectifs :

D’abord une présentation du dernier ouvrage de Pierre Boutin (SMA) « Les Masques Africains : essai de classification des formes masquées africaines et taxinomie des appellations » (éditions campus ouvert, distribution l’Harmattan), un volume de 90 pages illustré, publié avec le concours de l’ACAP.

Continuer la lecture de « Nos rencontres du 16 septembre : Des masques et des masques … »

Exposition « Esclavage » Rijksmuseum d’Amsterdam

Faire une exposition sur l’esclavage au Rijksmuseum? Oui, bien sûr, mais nous n’avons pas de fonds sur ce sujet… ont répondu certains responsables de ce grand musée lors des réunions préparatoires lancées en 2017. Cinq ans plus tard, le Rijksmuseum propose une réponse intéressante, et qui utilise une démarche transposable à d’autres institutions. Continuer la lecture de « Exposition « Esclavage » Rijksmuseum d’Amsterdam »

Le renouveau des cultures traditionnelles en Amérique Latine

Le 11 juin 2021, notre association a eu la chance d’entendre, en direct ou en visioconférence, à partir de la Galerie L’œil Ecoute (qui nous prête obligeamment sa salle) Maria Grace Salamanca anthropologue mexicaine, qui achève une thèse de doctorat de philosophie à l’Université Lyon3 et qui était interrogée par Yves Livian.

D’abord, une question qui n’est pas que de vocabulaire : peuples « premiers » ? « originaires » (comme le dit le langage officiel mexicain) ? Eux-mêmes s’appellent des « nations ». Certains revendiquent même de s’appeler « indios », qui était très péjoratif. Ce n’est pas un problème académique, c’est une question politique. Continuer la lecture de « Le renouveau des cultures traditionnelles en Amérique Latine »

BAMIYAN 20 ans après : qu’est devenu l’art afghan ?

Conférence de Fakhera Mossavi, docteur en sciences politiques, le 29/4/2021 en visioconférence.

La destruction des Bouddhas de Bamiyan (ville historique du centre de l’Afghanistan) en 2001 avait choqué l’opinion internationale. Notre amie Fakhera Mossavi, personnalité afghane vivant à Lyon, a accepté de nous présenter un état de la situation artistique de son pays.

Bouddha Bamiyan 7ème siècle

Rappelons qu’il s’agissait de trois statues de grande valeur historique, un bouddha homme de 54 m de hauteur, une femme de 38 m et un enfant de 10 m, situés dans une région où ont toujours coexisté différentes communautés et ayant résisté aux diverses guerres et invasions précédentes.

Continuer la lecture de « BAMIYAN 20 ans après : qu’est devenu l’art afghan ? »

Une Tête d’Oba restituée au Nigéria

Une tête d’Oba va être restituée par un musée écossais au Nigeria.

Achetée en 1957, elle vient, par des canaux inconnus, du pillage de la cour de Bénin City par les troupes britanniques en 1897. Des milliers d’objets avaient été dérobés et rapportés à Londres.

Depuis 2007, les 10 musées européens possédant le plus d’objets du royaume Edo coopèrent avec les autorités locales, de manière à enrichir un futur musée (le Edo Museum of West African Art, qui ouvrira en 2024). Le quai Branly n’est pas concerné, possédant très peu de bronzes de Edo.

Voir l’article de Philippe Dagen « une tête d’Oba, en bronze, restituée prochainement au Nigeria par l’Ecosse » Le Monde 30/03/2021

Exposition « Peintures des lointains. Voyage de Jeanne Thil » à Calais

« Oasis de Gadès » Jeanne Thil

Après trente ans de purgatoire, l’œuvre de Jeanne Thil est à l’honneur à l’occasion du legs de 160 toiles au musée des beaux-arts de Calais, dont elle était originaire.

L’exposition devait se terminer en février mais est maintenue jusqu’à la réouverture.

Elle n’a pas peint que des scènes exotiques, jugées « coloniales », elle a fait beaucoup de peintures des paysages visités et de nombreux décors. Une palette chatoyante et des scènes spectaculaires, bien représentatives d’une époque où les femmes peintres voyageuses n’étaient pas si fréquentes !

« Peintures des lointains. Voyage de Thil » Musée des Beaux-Arts de Calais.

Qu’est-ce que la présence de l’Afrique subsaharienne en Europe?

Bénédicte Savoy, titulaire de la chaire internationale « Histoire culturelle des patrimoines artistiques en Europe, XVIIIème – XXème siècke », propose une série de cours sur la présence africaine dans les musées européens. La chercheuse décrypte le rôle des autorités coloniales, des scientifiques, des missionnaires et des galeristes dans le transfert massif d’oeuvre et d’objets d’arts africains.

A écouter et/ou à télécharger sur France Culture en suivant le lien : https://www.franceculture.fr/emissions/les-cours-du-college-de-france/presence-africaine-dans-les-musees-deurope-19-quest-ce-que-la-presence-de-lafrique-subsaharienne-en